Publications

Please update your Flash Player to view content.

Newsletters

Identifiez - vous

Sélection vidéos

Agenda

Décembre 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Plan d'accès

Nos coordonnées : Pour arriver à l'INP, copier les informations suivantes dans les cases du formulaire et trouver l'adresse

04 place du château

Tunis

1008

Tunisie

Sondage

Le contenu du Portail est
 
Imprimer Envoyer

Chimtou

Le site archéologique de Chimtou, antique Simitthus, est situé dans le nord-ouest du pays, à environ 80 km au sud de Tabarka. Encore peu connu du grand public, il est en passe de devenir l'une des étapes les plus importantes du tourisme culturel dans cette région. Fondée par les Numides à la fin du VI e siècle avant J .-C. au plus tard, la ville a connu un essor rapide comme l'attestent l'importante nécropole découverte sous le forum d'époque romaine et le sanctuaire qui s'élevait au sommet de la colline Bourfifa , premier monument qui fut construit avec un matériau local qui connaîtra une grande vogue et une large diffusion dans toute la Méditerranée durant la période romaine, à savoir le marbre jaune, le fameux marmor numidicum des Anciens.


Basilique

Avec la conquête romaine, la cité est devenue une colonie déduite sous le nom de colonia Iulia Augusta Numidica Simitthus, et les carrières de marbre numidique qui devaient être, selon toute vraisemblance, une propriété des rois numides, sont passées dans le patrimoine des empereurs romains. Une longue période d'exploitation intensive commença alors pour elles. Cette période a laissé de nombreuses traces archéologiques et épigraphiques qui fournissent de précieux renseignements sur les méthodes et les techniques utilisées pour l'extraction ainsi que sur le personnel militaire servile et les condamnés aux travaux forcés ( damnati ad metella) qui étaient en charge de l'assurer. Elle a engendré le panorama suggestif qu'offrent aujourd'hui les carrières et la " colline sacrée " avec trois sanctuaires de Saturne, de Caelestis et des Dieux Maures,   sa collection de reliefs votifs rupestres, et  la construction au nord des collines de marbre du praesidium-ergastulum ( camp militaire-prison), monument à ce jour sans exemple dans le reste du monde romain.

Aqueduc
A sud et à l'ouest des collines, s'étendent les vestiges de la ville proprement dite. Du centre monumental de l'époque romaine sont conservés le forum, la basilique civile, la base d'un nymphée monumental, des boutiques, etc. Non loin de là, se trouvent les restes d'un pont sur la Majrada à côté duquel a été construit à l'époque vandale un moulin hydraulique à turbines. Le reste du site présente les vestiges de nombreux autres monuments que l'on trouve dans une ville d'époque romaine : théâtre, amphithéâtre, marché, thermes publics, aqueduc, citernes publiques, nécropoles, etc.

Théâtre
Mise à jour le Mercredi, 15 Décembre 2010 15:01