Publications

Please update your Flash Player to view content.

Newsletters

Identifiez - vous

Sélection vidéos

Agenda

Décembre 2017
D L Ma Me J V S
26 27 28 29 30 1 2
3 4 5 6 7 8 9
10 11 12 13 14 15 16
17 18 19 20 21 22 23
24 25 26 27 28 29 30
31 1 2 3 4 5 6

Plan d'accès

Nos coordonnées : Pour arriver à l'INP, copier les informations suivantes dans les cases du formulaire et trouver l'adresse

04 place du château

Tunis

1008

Tunisie

Sondage

Le contenu du Portail est
 
Imprimer Envoyer

Utique

Utique est l'une des premières villes phéniciennes de l'Afrique du Nord. Elle a été fondée selon Pline l'Ancien, Pseudo-Aristote et Velleius Paterculus en 1101 avant J.-C., neuf ans après Cadix.
Les témoignages archéologiques d'Utique en contradiction avec les sources anciennes ne remontent pas au-delà de la fin du VIII et début du VII s. av J.-C., comme en atteste le mobilier funéraire des tombes phéniciennes. La fondation d'Utique s'inscrit dans le cadre des activités commerciales des Phéniciens de Tyr qui étaient d'excellents marins et fondateurs d'autres villes dont la plus célèbre demeure Carthage.
Première capitale de la présence phénicienne en Afrique du Nord, Utique demeura indépendante même après la fondation de Carthage en 814 av. J.-C. C'est seulement après 480 av J.C., date de la défaite des Carthaginois à Himère en Sicile, que Carthage, en vertu de sa nouvelle politique de colonisation de l'arrière-pays, va soumettre Utique. Malgré cette dépendance, Utique conservait une certaine autonomie.
Utique resta l'alliée de Carthage au cours de la première et la seconde guerres romano-puniques dont les épisodes se situent respectivement de 264 à 241 et de 218 à 202 av J.-C. Ce n'est qu'à l'occasion de la troisième guerre (149-146 av. J.-C.) qu'Utique abandonna la métropole punique. Pour la récompenser, Rome lui accorda le statut de cité libre et la transforma en capitale de la nouvelle Province romaine d'Afrique.
A partir de 49 av. J.-C., Utique va prendre part dans "la guerre civile" qui opposait les partisans de César et de Pompée. Caton, fervent allié du parti pompéien s'est opposé à deux reprises au massacre du peuple uticéen qui était dans l'essentiel partisan de César. Refusant de se livrer à César après la défaite des pompéiens à Thapsus en 46 av. J.-C., Caton s'est donné la mort.
La romanisation rapide d'Utique lui a permis d'obtenir sous le règne d'Octave le statut de municipe en 36 av. J.-C., Hadrien (117-138) lui accorde le statut de colonie. Avec Septime Sévère (193-211), elle va connaître son apogée et réussit à s'octroyer du droit latin à l'exemple de Carthage et de Lepcis Magna.
La reconstruction de Carthage "Colonia Iulia Karthago" sous Octave en 29 avant J.-C. eut des conséquences fâcheuses sur Utique qui cessa d'être la capitale de la province romaine d'Afrique. Désormais Carthage récupéra son rôle de capitale pour le conserver pour longtemps.
La pénétration du christianisme à Utique est attestée dés le milieu du III s. A partir du V s, les témoignages historiques et archéologiques à Utique deviennent de plus en plus rares et les époques vandale et byzantine n'ont pas laissé beaucoup de traces.


Maison de l'insula II


L'écurie et ses mangeoires
(Maison de la Cascade)

Les vestiges d'époque phénicienne et punique :
Rares sont les vestiges de cette époque. Trois nécropoles sont repérées à Utique, la première au nord-est date des VII-Ve s av. J.-C., la seconde située au nord-ouest fut utilisée aux V-IVe s av. J.-C., la troisième, la plus récente, située au sud-ouest, remonte aux III-II s av. J.-C.
Les vestiges domestiques puniques ne sont pas nombreux, les murs construits de harpes et de briques crues reposent sur des fondations en moellons ; le sol est recouvert de pavements ; les citernes de type punique sont étroites, de forme allongée, aux extrémités arrondies, l'étanchéité est assurée par un enduit plastique déposé sur les parois.
Les vestiges d'époque romaine :

La plupart des édifices publics sont en mauvais  état de conservation, dateraient du IIe s. ap. J.-C., les plus importants sont représentés par :
Le Forum novum : c'est une grande place ( 110/54 m ) couverte de plaques de marbre de Proconèse dont il reste seulement l'empreinte, elle fut construite au II s ap. J.-C. en remplacement de l'ancien forum (Forum Vetus de dimensions plus réduites) qui devrait dater du Ie s av. J.-C.
Temple : situé en face de l'ancien Forum, au nord-est vers le promontoire, il daterait de l'époque républicaine et fut érigé au I s av.J.-C., il s'agirait probablement du temple dédié à Jupiter, mentionné par Plutarque.
L'Amphithéâtre : seulement une partie est mise au jour, l'autre partie reste enfouie sous les constructions modernes. Il est situé au sud-ouest et remonterait au IIe s ap. J.- C.
Aqueduc : Pour alimenter essentiellement les Grands Thermes et les nombreuses citernes, l'empereur Hadrien (117-138 ap. J.-C.) fit construire l'aqueduc dont une partie est actuellement visible au sud-ouest du site
Les Grands Thermes : Localisés au nord-ouest, à la lisière du marécage, les Grands Thermes dateraient du IIe s ap. J.-C.
Le Cirque : Réduit à une simple dépression allongée, le cirque qui date de la même période est repéré au sud-ouest du site.

Les vestiges de l'architecture domestique romaine

La richesse de l'architecture domestique romaine est bien documentée à Utique, comme en attestent les insulae dont trois ont été dégagées jusqu'à présent, elles témoignent de la grande variété de pavements de mosaïques de ses maisons qui ont connu une grande splendeur. Ce n'est pas par hasard qu'une inscription de Dougga qualifie le site d'Utique de splendissima. Les insulae I, II et III sont situées dans la zone d'habitat au nord-est du site, elles ont été occupées pendant une longue période qui débute avec le Ie s ap. J.-C. et se prolonge jusqu'au VIe ap. J.-C. L'insulae II est la plus importante et la plus complète, elle mesure 86 m 80 /39 m.57 ; 12 lots répartis en deux groupes de six occupent cet espace qui rassemblait les demeures les plus riches parmi lesquelles se trouvent la Maison de la Cascade, la Maison des Chapiteaux historiés, la Maison de la Chasse et la Maison du Trésor.

L'Antiquarium d'Utique

Outre le jardin dans lequel sont exposés d'importants éléments architectoniques d'époque punique et romaine et de pavements de mosaïque, deux salles constituent l'Antiquarium d'Utique. La première salle consacrée aux antiquités phéniciennes et puniques, abrite les trouvailles exhumées des nécropoles dégagées par les anciennes et récentes fouilles, on y trouve un grand ensemble de céramique en provenance de la Phénicie, de la Grèce, des objets de parure de type égyptien et égyptisant (amulettes, scarabées, bagues), des urnes, des stèles funéraires et un groupe de lampes de différents types.
Dans la deuxième salle sont exposés les objets d'époque romaine, ils sont constitués essentiellement par des pavements de mosaïque, une collection lapidaire d'épigraphie latine. La statuaire est merveilleusement représentée par des chefs-d'œuvre (Ariane endormie Hercule, Esculape, Satyre). Cette collection est complétée par un lot de céramiques et de Terres cuites caractéristiques des différents moments de la présence romaine qu'ont connus les Uticéens.


Mosaïque: "Amour pêcheur sur une barque", fin du IIe-début du IIIe s.ap.J.-C. ( Maison de la
Cascade Utique).

Mosaïquede la chasse, 1ère moitié du IVe s.ap.J.-C (antiquarium d'Utique)


Mise à jour le Mercredi, 15 Décembre 2010 13:32