Publications

Please update your Flash Player to view content.

Newsletters

Identifiez - vous

Sélection vidéos

Agenda

Novembre 2017
D L Ma Me J V S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 29 30 1 2

Plan d'accès

Nos coordonnées : Pour arriver à l'INP, copier les informations suivantes dans les cases du formulaire et trouver l'adresse

04 place du château

Tunis

1008

Tunisie

Sondage

Le contenu du Portail est
 
Imprimer Envoyer

Exposition (octobre 2010 - mars 2011) :: «Le jeune homme de Byrsa» au Musée de Carthage

Une exposition se déroulera à partir du 16 octobre 2010 sur la colline de Byrsa (au Musée de Carthage), présentant le squelette un jeune homme carthaginois reconstitué ainsi que le mobilier funéraire, découvert dans sa tombe.

Le contexte :

Une découverte fortuite a permis de mettre au jour en 1994, une tombe à puits dont la profondeur est de 4.70m. Deux fosses ont été creusées dans le sol de la chambre funéraire, mais une seule était occupée.


Le défunt était inhumé en position couchée sur le dos avec les mains ramenées en avant du bassin. Il s'agit d'une sépulture primaire, le squelette était en connexion anatomique et complet. Le bon état de conservation est attribuable principalement au matériau de construction de la tombe.


Le matériel céramique découvert sur les dalles de fermeture des deux fosses a permis de dater cette tombe du VIè siècle av. J.- C. Le mobilier funéraire accompagnant le défunt était composé notamment d'une gemme scarabée, d'un chapelet d'une vingtaine d'amulettes égyptisantes et d'une pyxide en ivoire.


Par ailleurs les études descriptives et anthropométriques ont permis de conclure qu'il s'agit d'un individu robuste de sexe masculin, avec des insertions musculaires bien marquées, il aurait eu à son décès un âge compris entre 19 et 24ans, et sa stature est estimée à 170cm.

Jeune homme de Byrsa
Reconstitution de la position initiale d’inhumation de l’Homme de Byrsa.

« Le jeune homme de Byrsa » est du type méso à dolichocrâne, avec un front large et fuyant, des orbites hautes (hypsiconques), le nez du type leptorhinien, un palais brachystaphylin. La face est plutôt étroite ou longue et l'indice facial total traduit le type lepto à hyperleptoprosope. La mandibule est méso à dolichognathe (longue ou étroite). Tous ces caractères plaident en faveur du type Méditerranéen, europoïde caucasoïde. Aucune lésion arthrosique ou de dégénérescences osseuses n’a été relevé, ce qui concorde avec son âge. Seule la 1ère molaire mandibulaire présente une carie. Cependant, on a relevé deux anomalies : la persistance de la suture médio-frontale (métopique) sur tout le trajet et l'union des deux premières côtes droites.


L’opération de reconstitution qui repose sur des techniques scientifiques rigoureuses à été réalisée par l’atelier parisien « Elisabeth Daynes », spécialiste de la dermoplastie avec l’apport scientifique du laboratoire de paléanthropologie de l’INP.


Le Ministère de la Culture et de la Sauvegarde du Patrimoine (Institut National du Patrimoine et Agence de Mise en Valeur du Patrimoine et de la Promotion Culturelle) en collaboration avec l’ICOM – Tunisie sont à l’origine de cette initiative.

jeune homme de byrsa Jeune homme de byrsa
Différents points crâniens et faciaux Mise en place des masses musculaires
jeune homme de byrsa
Le chantier de préparation de l'exposition
Mise à jour le Mercredi, 02 Janvier 2013 14:07