Publications

Please update your Flash Player to view content.

Newsletters

Identifiez - vous

Sélection vidéos

Agenda

Février 2017
D L Ma Me J V S
29 30 31 1 2 3 4
5 6 7 8 9 10 11
12 13 14 15 16 17 18
19 20 21 22 23 24 25
26 27 28 1 2 3 4

Plan d'accès

Nos coordonnées : Pour arriver à l'INP, copier les informations suivantes dans les cases du formulaire et trouver l'adresse

04 place du château

Tunis

1008

Tunisie

Sondage

Le contenu du Portail est
 
Imprimer Envoyer

Campagnes tuniso-allemandes de recherches archéologiques, de prospection géo-radar  et de documentation à Chimtou (Simitthus)  dans le gouvernorat de Jendouba

Du 21 au septembre au 20 octobre 2010  s’est déroulée à Chimtou, l’antique Simithhus, dans le gouvernorat de Jendouba, une campagne tuniso-allemande de recherches archéologiques et de documentation en application de l’accord de coopération entre l’Institut National du Patrimoine et l’Institut Archéologique Allemande de Rome. Co-dirigés par MM Mustapha Khanoussi et Philipp von Rummel et la participation d’une vingtaine de chercheurs et doctorants  tunisiens et allemands entre archéologues, céramologues et architectes, les travaux ont porté principalement sur le secteur du forum et le secteur du dit temple du culte impérial.

Dans le secteur du forum, les recherches ont consisté en la vérification de la stratigraphie des lieux et au contrôle des datations, notamment celles des niveaux tardo-antiques et d’époque islamique. Les travaux dans l’ « augusteum » avaient pour objectifs de préciser les dates de construction et d’abandon de l’édifice, ainsi que les détails de son plan.  Ils ont permis de faire avancer la réflexion et, surtout, ont révélé que le monument s’élevait au milieu d’une aire à ciel ouvert nettement plus vaste –environ 7000 m2 - que  ce qui a été supposé jusqu’à maintenant.  Parallèlement, un réseau de points géodésiques couvrant toute la superficie du site  a été mis en place  et le traitement de la céramique recueillie lors des précédentes campagnes de fouilles s’est poursuivi. Il est à signaler également qu’un projet de restauration et de mise en valeur du temple du culte impérial est en cours de discussion avec nos partenaires allemands. L’équipe  mixte a par ailleurs  reçu  la visite de  Monsieur l’Ambassadeur de la République Fédérale d’Allemagne à Tunis.

Une deuxième campagne, sous la direction des mêmes responsables, aura lieu du 11 au 20 nombre 2010. Une dizaine de participants tunisiens et allemands  formeront l’équipe mixte qui procédera à une prospection géo-radar dans les secteurs du temple du culte impérial, dans la partie ouest du camp militaire-prison, le fameux praesidium-ergastulum, ainsi qu’au nord du quartier du forum si l’épaisse sédimentation que l’on rencontre à cet endroit le permet.

 

L’Institut Archéologique Allemand (DAI) se consacre, par le biais de la section de Rome, à l’étude de deux sites en Tunisie: Carthage et Chimtou, l’antique Simitthus (gouvernorat de Jendouba).

Initiées en 1966, les études effectuées à Chimtou ont porté sur de nombreux aspects de la cité, qui regroupe des vestiges numides, romains, chrétiens et islamiques. Les trouvailles  et les résultats des recherches sont présentés dans un musée édifié dans le cadre de la coopération tuniso-allemande. De plus, l’INP et le DAI ont récemment entrepris le réaménagement du parc archéologique et son rattachement aux circuits touristiques. Dans un avenir proche, un atelier intégré au musée illustrera la fabrication d'objets en marbre.

A Carthage, les premiers travaux débutèrent en 1974 dans le cadre du projet de l'UNESCO «Pour sauver Carthage», lorsque le DAI entreprit l'exploration des zones «Quartier Magon», et plus tard, de la «Rue Ibn Chabâat», où il fut possible de démontrer une très longue occupation, depuis la cité phénicienne au VIIIème siècle av. J.-C. jusqu'à la période byzantine. Les études actuelles portent sur les phases puniques.

Dans le cadre du partenariat pour la transformation récemment conclu entre l’Allemagne et la Tunisie, l’Institut Archéologique Allemand accorde une attention particulière à la formation des jeunes archéologues tunisiens. Le dernier stage en date, organisé du 2 au 10 juillet 2012 à Chimtou, a porté sur les méthodes de documentation et de mesure à l’aide de la station totale. D’autre part, les étudiants et les archéologues sont soutenus dans leurs recherches par le biais d’outils mis à disposition sur internet. Un programme de bourses lancé dès le mois d’août 2012 permettra à des candidats choisis d'effectuer un séjour à la bibliothèque du DAI à Rome.
Plus d’informations sont disponibles à l’adresse suivante : http://www.dainst.org/de/project/les-travaux-de-linstitut-arch%C3%A9ologique-allemand-en-tunisie-1?ft=all

 

Chimtou

 

Mise à jour le Vendredi, 13 Juillet 2012 12:56