Publications

Please update your Flash Player to view content.

Newsletters

Identifiez - vous

Sélection vidéos

Agenda

Juin 2017
D L Ma Me J V S
28 29 30 31 1 2 3
4 5 6 7 8 9 10
11 12 13 14 15 16 17
18 19 20 21 22 23 24
25 26 27 28 29 30 1

Plan d'accès

Nos coordonnées : Pour arriver à l'INP, copier les informations suivantes dans les cases du formulaire et trouver l'adresse

04 place du château

Tunis

1008

Tunisie

Sondage

Le contenu du Portail est
 
Imprimer Envoyer

Projet de Conservation et de mise en valeur du site archéologique de THINA (Sfax)

Ce présent projet s’inscrit dans la stratégie de l’Institut National du Patrimoine pour la conservation et la mise en valeur des sites archéologiques de Sfax, d’autant plus que Thyna fait partie d’un projet d’aménagement (SMAP III) qui envisage l’intégration du site dans le pôle de développement environnemental, culturel et urbain de la région.

L’Institut National du Patrimoine a jugé bon d’entamer un processus de réflexion et de planification pour la protection juridique et foncière et la conservation scientifique du site. Cette action pourrait aboutir à l’ouverture du site au public.

Les travaux sur le terrain, ainsi que les discussions engagées pendant l’atelier de Thyna qui s’est déroulé du 4 au 12 Juin 2009 ont mené à l’élaboration d’un plan d’action basé sur une démarche scientifique.

La méthodologie adoptée s’appuie sur le Code du Patrimoine Tunisien, les chartes et les normes internationales relatives à la conservation et la mise en valeur des sites archéologiques.

L’HISTORIQUE DU SITE :

•    Le toponyme de la ville n’a pratiquement pas changé depuis l’antiquité : Thainat à l’époque punique, Thaenae à l’époque romaine et byzantine, puis Henchir Thina et Thyna à l’époque moderne.

•    Les sondages entrepris en 1986 ont révélé l’importance de la ville dés le IVème siècle avant J.C.Ville libre à l’époque d’Auguste fut promue au  rang de colonie par Hadrien en l’an 128. Thaenae a dû connaitre quelques troubles au IVème siècle mais demeura importante jusqu’au VII siècle après J.C.

•    L’enceinte de la ville englobe 83 ha, les remparts longs de 3.500m environ ne constituent pas la limite du site.

•    Seuls des établissements thermaux et quelques maisons ont été partiellement dégagés. Nous n’en connaissons ni le forum (place publique) ni les temples. La fouille dite « du cheval » serait vrais semblablement un temple.

TRAVAUX DE RESTAURATION :

•    La stratégie pour la conservation et la mise en valeur du site comprend deux volets indissociables déterminant les actions à entreprendre sur quatre phases essentielles : immédiates, à court terme, à moyen et à long terme.

LES INTERVENTIONS IMMEDIATES :

-  La documentation :

C’est la première phase du projet qui permet de créer une banque de donnée concernant le site. Ces données sont collectées sous forme écrite, graphique et photographique.

- Travaux de désherbage :

Ils consistent à éliminer tous les types de plantes très nocives au vestige (ex : câprier) à partir de l’entrée du site et aux alentours des monuments à restaurer.

thyna

- Des interventions de consolidation :

Il s’agit de stabiliser dans une première phase les murs  des monuments suivants :

1.     Les Thermes des mois :

- les murs du frigidarium

- les murs des autres pièces

thyna

Avant intervention

thyna

En cour d’intervention

thyna

Après intervention

a.      Désherbage et nettoyage :

Avant intervention

thyna

thyna

thyna

Après intervention

thyna

thyna

thyna

b. Consolidation et Stabilisation :

Avant intervention

thyna

thyna

thyna

Après intervention

thyna

thyna

thyna

2.     Maison de l’Océan :

- un tronçon de mur (étaiement)

- les parois internes

- enduit d’un mur de séparation

 

Thyna

Vue générale

a.    Désherbage et nettoyage :

thyna

thyna

thyna

b.  Consolidation et Stabilisation :

Avant intervention

thyna

thyna

thyna

En cour d’intervention

thyna

thyna

thyna

3- Aménagement de l’entrée du site :

thyna

thyna

Début des travaux

Mise à jour le Jeudi, 07 Avril 2011 13:20