Print
There are no translations available.

La mise en évidence, à travers l'étude des sédiments, des rapports entre la pollution au plomb/argent dans la vallée de Majerda, (Utique) avec l'effort de guerre de l'empire de Carthage et son expansion économique dès le 4ème siècle avant notre ère".

Une équipe pluridisciplinaire de chercheurs géochimistes et archéologues tunisiens et étrangers apportent des preuves d'extraction de plomb et d'argent à Carthage pendant les guerres puniques, qui aurait conféré une force économique pendant et après ces guerres. L'histoire de ces batailles entre les puissances de Carthage et de Rome entre 264 et 146 av. J.-C., sont bien documentées. Cependant, les facteurs ayant permis à Carthage d'afficher une résilience économique contre les Romains sont mal connus, en particulier le rôle des ressources minérales disponibles sur ses territoires durant les guerres. Les chercheurs ont analysé les carottes de sédiments effectuées autour du site archéologique d'Utique, en Tunisie, dans la région du bassin versant de la Mejerda. Environ la moitié des 147 échantillons prélevés dans les huit carottes contenaient des niveaux élevés de plomb, liés par de multiples sources de données aux résidus miniers provenant probablement de l'extraction de plomb-argent de l'arrière pays. L’activité minière semble avoir débuté au milieu du IVe siècle av. J.-C., à l’époque des guerres gréco-puniques, et coïncide avec la première frappe de pièces de monnaie puniques à Carthage et à la monétisation croissante de l’économie de Carthage. Selon les auteurs, la disponibilité de mines de plomb-argent sur le territoire nord-africain de Carthage a permis à cette dernière de payer les lourds tributs  de la guerre et de soutenir les batailles contre Rome même après la perte de ses territoires riches en argent dans le sud de l'Espagne.


Pour plus de détails consulter l'article en langue anglaise : https://www.pnas.org/content/early/2019/04/24/1821015116

 

artcile

 

Last Updated on Monday, 13 May 2019 10:45